Livre d'or du jury - 28e édition


Valérie Belle :
En tant que présidente de ce jury si particulier cette année, je souhaite, au travers de ce livre d'or, remercier l'ensemble des acteurs qui ont rendu possible cette édition.
Aux élèves et leurs professeurs : merci d'avoir réussi cette prouesse, d'avoir tenu bon malgré les circonstances et d'avoir réalisé des sujets toujours aussi intéressants et vivants. Sans vous et votre travail, il n'y aurait pas eu d'Olympiades cette année. Merci pour votre dynamisme, votre fraicheur, votre enthousiasme si communicatif ! J'aurais tant aimé tourner autour de vos manips et avoir l'occasion d'échanger davantage avec vous. Merci et félicitations à tout le monde !!
Aux comités d'organisation (national et local) : vous aussi, vous avez réalisé une prouesse cette année ! Grace à votre ténacité, nous avons cheminé le long des sessions zoom avec une grande facilité et un soutien technique constant. J'ai eu grand plaisir à pouvoir converser avec vous dans les "temps morts" et constater que vous étiez tous là en force comme toujours. Je salue les collègues bordelais également qui avaient sans doute imaginé une édition bien différente.
Aux membres du jury, mes compagnons de sessions zoom : merci pour votre investissement sans faille dans l'analyse des rapports, pour la pertinence de vos questions et surtout surtout pour votre bienveillance. Nous avons collectivement réussi à animer des discussions riches et intéressantes grâce à la participation de tous.
Il me reste à formuler un souhait : que cette édition inédite reste unique et que 2022 voit revenir sur le même site l'ensemble des acteurs de ce bel évènement !
Guy Bouyrie :
Je tiens à remercier tous les membres des jurys des Olympiades et tous nos bénévoles qui ont assuré une organisation sans faille de ce concours national, tant dans la recherche des sponsors que dans la maintenance informatique du site et de toutes ses fonctionnalités mais aussi dans la mise en œuvre de toutes ces visioconférences. J'ai eu vraiment un très grand plaisir - comme d'habitude - à participer aux travaux des jurys.
Pour certaines tâches (comme celles relevant du site lui-même), la relève sera difficile mais espérons qu'elle sera assurée ! Ces années de grandes turbulences déstabilisent beaucoup nos jeunes collègues et il est heureux que certains trouvent encore le temps de former des équipes de jeunes lycéens pour les Olympiades.
Nous avons particulièrement apprécié le travail "en direct" que ces jeunes olympiens ont réussi à nous montrer, avec pour certains une remarquable habileté expérimentale qui a été acquise avec brio malgré les très dures conditions de travail auxquelles ils ont été confrontées. Qu'ils en soient chaudement félicités.
Ce qui est rassurant, c'est que tous ceux à qui on a posé la question espéraient continuer à faire des sciences physiques !
L'enseignement des sciences et en particulier de la physique (comme des mathématiques d'ailleurs) est en grande difficulté depuis ces dernières années, tant au niveau des recrutements de professeurs que de l'image que ces sciences dites "dures" peuvent nous retourner, alors que la part du PIB consacrée à la recherche ne cesse de reculer en France : un véritable effondrement gravitationnel, très sensible dans notre cycle d'enseignement tant que la réforme des lycées et ses modalités d'évaluation et d'orientation ne soient stabilisées (je ne parle pas de la crise sanitaire). Ne parlons pas des premiers cycles universitaires et de cette mise en concurrence biaisée plutôt que complémentaire des filières sélectives par rapport à celles qui le sont moins.
Au sein de l'UdPPC et de sa revue le BUP (quand on la lit), on a à cœur de valoriser le travail effectué lors des Olympiades de physique : d'ailleurs le site national des OdPF archive tous ces mémoires qui sont de véritables mines d'or pour ceux qui savent et qu'ils existent et qu'ils méritent d'être lus. Puisse ce fameux exercice dit du "grand oral" pour le baccalauréat trouver une source d'inspiration dans le travail mené par nos élèves dans le cadre de ce concours.
Merci à tous,
Guy Bouyrie, vice président du jury 2021 - UdPPC